Articles VALGO

Partenariat INSA Rouen – VALGO

19.09.2022

Programme d’enseignement en 5e année pour les étudiants INSA Rouen Normandie des départements CFI, EP, GCCD et MRIE. Partenariat INSA Rouen – VALGO : un programme commun pour la formation, la sensibilisation des jeunes générations d’ingénieurs et de la recherche dans le domaine de la réhabilitation environnementale des sols et des terres industrielles pour un usage respectant le développement durable. Cette formation en plusieurs modules s’intègre au parcours du master. Nommée Chaire GAIA, le programme prévoit 100 heures de formation, réparties en 5 modules complémentaires, à découvrir ci-dessous.

« Réhabiliter d’anciens sites industriels, entre défi technique et enjeu sociétal »

  • Contexte et enjeux de la réhabilitation des anciennes friches industrielles
  • Poser la problématique de pollution et définir les techniques à mettre en œuvre
  • De l’usage futur… l’enjeu de devenir du site
  • Conduire un projet de réhabilitation
  • Sécuriser et financer un programme de réhabilitation urbaine

 

Associer des expertises multiples pour revitaliser une friche industrielle

 

Depuis plusieurs années, VALGO et l’INSA Rouen collaborent afin d’adapter les formations supérieures au contexte du marché du travail. Les métiers « ingénieur » ne sont plus seulement techniques. Les ingénieurs sont devenus des experts en gestion de projet. A cela s’ajoute des compétences pluridisciplinaires.

L’objectif ? Intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur d’un projet de revitalisation de friche industrielle.

L’approche transverse est d’autant plus vraie dans l’aménagement d’une friche industrielle. En plus de requérir une approche en dépollution, l’ingénieur en formation s’intéressera aux contraintes environnementales, urbanistiques, sociales et sociétales.

 

La réhabilitation des anciennes friches industrielles, commerciales, administratives ou militaires : un enjeu face au défi climatique

La loi Climat et Résilience 2021-1104 a fixé l’objectif “Zéro Artificialisation Nette” – ZAN – en 2050 afin d’endiguer l’artificialisation des sols et l’érosion de la biodiversité. La transformation sera graduelle.

Dès 2030, il faudra baisser de 50% les artificialisations des sols pour arriver à 100% en 2050. Cet objectif ZAN émet des mesures ambitieuses. Au premier rang desquelles nous pouvons citer la modification des règles d’urbanisme. Cela favorisera le renouvellement urbain et la densification de l’habitation. D’autres enjeux sont liés, comme la renaturation des espaces artificialisés laissés à l’abandon. C’est la revitalisation d’un site.

——————————————————————————-

Dans ce contexte, la revitalisation d’anciennes friches suscite un intérêt particulier. Elle permet de s’installer sur des terrains déjà artificialisés au lieu de détruire des espaces agricoles ou naturels.

——————————————————————————-

Plusieurs paramètres à maitriser :

–  L’état des sols, et sa compatibilité avec l’usage futur du site.

–  Le cadre juridique dans lequel s’inscrit cette réhabilitation. Notamment vis-à-vis de la cessation d’activité du site et de la responsabilité de l’ancien industriel.

–  Le projet d’aménagement et le contexte global environnemental, social et sociétal. L’ingénieur formé saura intégrer son projet de revitalisation dans l’existant.

–  La réduction de l’empreinte environnementale globale de ce projet : économie circulaire, techniques constructives bas-carbone, renaturation et mesures en faveur de la biodiversité dès la phase de conception.

–  La conduite du projet de réhabilitation d’un point de vue technique mais aussi sociétale. Par exemple, prendre en compte l’avis et les problématiques des riverains.

–  Le financement de ces projets.

——————————————————————————-

Répondre aux problématiques d’environnement et d’urbanisation en France

La Chaire GAIA constitue ainsi une interface entre le milieu universitaire et le monde socio-économique. GAIA a pour objet de transmettre des solutions émergeantes qui permettent de ne pas artificialiser les sols. La réhabilitation des anciennes friches urbaines préserve l’environnement.

Ce développement est toujours en lien avec les objectifs de développement durable de nos territoires.

L’ingénieur formé s’appuiera sur l’expertise d’une entreprise leader du marché. Avec ses 12 agences en France, VALGO est leader français de la décontamination et dépollution de friche industrielle dégradée par la pollution. VALGO revitalise les friches industrielles dégradées par la pollution en favorisant l’économie circulaire. Le modèle de revitalisation de friche industrielle est mondialement reconnu comme innovant et performant. C’est la VALGOrisation : « un modèle qui séduit les Etats-Unis » comme le souligne cet article de la Tribune.

Article précédent

Parmi les formes les plus dangereuses de pollution, les puits de pétrole abandonnés jouent un …

Lire la suite