Articles VALGO

VALGO présente le résultat de cinq années de dépollution sur le site de l’ancienne raffinerie Pétroplus

19.09.2019

Depuis 2014, VALGO s’occupe de la dépollution du site de l’ancienne raffinerie Petroplus.  Un projet emblématique de l’entreprise qui met en place son modèle unique de VALGOrisation. Cela s’illustre par la mise en place de plusieurs actions. Tout d’abord, l’entreprise effectue la décontamination et la dépollution du site. Ensuite, VALGO développe l’aménagement et la valorisation directement sur le site.

 

Vendredi 13 septembre 2019, VALGO a reçu sur son site de l’ancienne raffinerie Petroplus :

  • Hervé Morin, Président de la Région Normandie
  • Yvon Robert, Président de la Métropole Rouen
  • Jean-François Bures,  Vice-Président du département de la Seine-Maritime
  • Joël Bigot, 1er adjoint au maire de Petit-Couronne

A cette occasion, François Bouché, PDG de VALGO et Eric Branquet, expert en dépollution et reconversion de friches industrielles étaient présents. L’occasion de présenter à leurs invités l’état d’avancement des travaux effectués sur le site. A ce jour, plus de 70% des travaux de dépollution ont été réalisés par VALGO. De plus, la déconstruction du site Petroplus doit être finalisée prochainement. Par conséquent, les trois dernières cheminées, dont la mythique torchère rouge et blanche, seront abattues en 2020.

Environnement et économie circulaire au cœur du projet

 

Le chantier de réhabilitation de l’ancien site Petroplus en chiffres c’est :

  • 70% de la dépollution réalisée
  • Plus de 55 000 tonnes de produits pétroliers traitées
  • Plus de 75 000 tonnes de métaux recyclé
  • 70 à 80% des métaux éliminés
  • 4 000 tonnes de bitume entrant dans un plan de recyclage
  • 4 000 m3 de laine de verre recyclée
  • 150 000 tonnes de béton broyées et à terme revalorisées

 

 

L’ensemble des étapes de remédiation environnementale sont contrôlées par les services de l’Etat (DREAL).

En premier lieu se déroule l’étude environnementale des milieux. Une fois cette étude complété, le DREAL fait une analyse des risques. Cela se poursuit par le nettoyage des installations pétrolières. Avec également le pompage des déchets pétroliers. La suite du chantier s’illustre par la déconstruction des unités industrielles de la raffinerie. On continue les travaux avec la purge de tous les réseaux d’égouts souterrains. En finalisation,  le pompage des effluents hydrocarbonés présents à l’interface du sol et des eaux souterraines est effectué par les équipes.

 

 

Un nouvel environnement et de nouveaux emplois

 

Les travaux de reconversion de ce site dynamise le territoire. En effet, le site accueille actuellement une dizaine d’entreprise permettant ainsi la création de près de 300 emplois. VALGO, entreprise de dépollution et de désamiantage y a également implanté son Siège Social. A terme, l’objectif est d’atteindre entre 1000 et 1500 emplois sur ce nouveau parc d’activités économiques à dominante logistique.

Le site pourra compter sur de nombreux avantages pour se déployer. Notamment avec un lien direct avec la Seine, une proximité du Havre. Mais aussi la présence d’un réseau d’infrastructures routières. En plus, le site a une demande locale en forte croissance.

Le permis d’aménager et l’autorisation environnementale reçus au printemps 2020. Dans ces conditions, les travaux d’aménagement par zone pourront démarrer.

Un environnement restauré, des liens rétablis avec le milieu naturel

 

Le projet d’aménagement se veut de qualité pour rétablir des liens visuels avec la Seine. De sorte de recréer un espace boisé généreux et d’améliorer la qualité de l’air. Avec notamment de larges trottoirs et des pistes cyclables pour favoriser les circulations douces.

Au total :

  • 5,2 ha d’espaces boisés seront reconstitués
  • 8,1 ha d’espaces verts créés
  • 375 arbres plantés

La reconversion du site par VALGO : un exemple à reproduire ?

 

Après cette matinée de visite, Hervé Morin, pointe le fait que « des friches industrielles, il y en a 170 actuellement en Normandie. Alors des exemples réussis comme Petit-Couronne, ça doit pouvoir être dupliqué».

Article précédent

Le site de l’ancienne raffinerie Petroplus affiche le résultat de cinq années de dépollution et …

Lire la suite

Article suivant

La double certification, une nécessité pour contrecarrer la concurrence déloyale qui s’est peu à peu …

Lire la suite