Présentation

UN PROJET DE REINDUSTRIALISATION TOURNE VERS L’INNOVATION

VALGO, a été choisi en avril 2014 par le tribunal de commerce de Rouen pour prendre en charge la réindustrialisation du nouveau pôle industriel de Petit-Couronne, dans le cadre d’un projet en partenariat avec les sociétés Bolloré Energie et Eiffage Construction.


VALGO, acquéreur du site de Petit-Couronne, prévoit de mettre en œuvre l’ensemble des opérations de décontamination et de dépollution permettant l’implantation d’un projet ambitieux de pôle industriel tourné vers l’innovation, intégrant notamment :

  • Des activités spécialisées dans les technologies vertes, et notamment les activités de recherche et développement du Groupe VALGO en matière de dépollution des sols et des eaux (VALBIO), associées à des activités en partenariat avec la recherche académique et la formation supérieure ;
  • Des activités spécialisées dans les technologies de pointe, avec à ce jour deux premières entreprises positionnées : Helipse, concepteur et fabricant d’hélicoptères de type drone ; et SYT Technologies, concepteur et fabricant de matériel optique pour le secteur de la surveillance et de la défense civile et militaire.


En parallèle, deux sociétés de premier plan se sont positionnées sur les grandes surfaces du site : Bolloré Energie, pour une activité de stockage ; et Eiffage Construction, pour une plateforme logistique multimodale (rail, route, maritime).

Ainsi, quatre projets majeurs sont aujourd’hui envisagés pour la reconversion du site :

  1. Le transfert des activités de R&D du groupe VALGO dans les laboratoires existants, la création d’un cluster de PME environnementales, et le développement de projets en partenariat avec des écoles d’ingénieurs (EME de Rennes, INSA Rouen), en utilisant les bâtiments existants.
    • Investissement : 5 millions d’euros
    • Echéance : réalisé en 2015
  2. La reprise par Bolloré Energie de l’activité stockage de combustibles, sur une surface évaluée à 177 hectares.
    • Investissement : 70 millions d’euros
    • Echéance : premier semestre 2015
  3. La création par VALGO d’un Biocentre de traitement des terres polluées, sur une surface évaluée à 8 hectares, plus 8 hectares de zone de stockage.
    • Investissement : 3 millions d’euros
    • Echéance : second semestre 2015
  4. La vente au groupe Eiffage d’une surface de 48 hectares, en vue de la construction d’une plateforme logistique multimodale sécurisée destinée aux industriels et à la grande distribution.
    • Investissement : 120 millions d’euros d’infrastructures et 10 millions d’euros d’équipements
    • Echéance : premier semestre 2018


Sur les 260 hectares du site, seulement 10 restent à ce jour disponibles à la commercialisation.
 
L’ensemble des projets représente aujourd’hui un investissement de plus de 200 millions d’euros sur 5 ans, dont environ 10 millions pour Valgo, et devrait générer la création d’environ 440 emplois, dont plus d’une centaine à court terme.

DEBUT DES TRAVAUX DE REQUALIFICATION DU SITE


En conformité avec le planning initialement défini, VALGO déploie aujourd’hui sur le site, baptisé « Pôle d'Innovation des Couronnes », son projet de réindustrialisation tourné vers l’innovation, a pour vocation d’illustrer son modèle « 3D » de Déconstruction, Dépollution et Développement de friches industrielles. Ce projet est porteur d’une nouvelle dynamique industrielle sur Petit-Couronne.

VALGO a entamé fin 2014 les travaux sur le site, avec, pour chaque zone, les étapes suivantes : neutralisation (exemple : vider les cuves et tuyaux des résidus de contenu), puis désamiantage, et enfin démantèlement. A ce jour, les travaux suivants ont été accomplis :

 

 

  • Dans la zone de stockage centrale, où va être implanté début 2017 le biocentre VALGO : neutralisation des structures, désamiantage et démantèlement.
  • Dans la zone de stockage haute (futur projet de Bolloré Energie) : neutralisation, désamiantage et démarrage du démantèlement des cuves ne pouvant plus être utilisées.
  • Dans la zone de stockage bitume (futur projet d’Eiffage Construction) : processus de démolition en cours de démarrage.
 

 

 

En termes de sécurité, l’ensemble des procédures de sécurité développées par VALGO dans le cadre de ces travaux a été soumis aux services de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL). Les travaux sont par ailleurs effectués à 100% par VALGO, avec des personnels formés aux processus de neutralisation, désamiantage et démolition.

VALGO dispose par ailleurs sur le site depuis janvier 2015 :

  • d’une équipe dédiée « HSE » (Hygiène, Sécurité Environnement), composée d'un technicien QHSE (Qualité Hygiène Sécurité Environnement) qui définit, spécifiquement pour ce site, la politique de sécurité, d’hygiène et d’environnement de VALGO, en vérifiant l’application des normes et en sensibilisant les salariés ;
  • d'un technicien CSPS (Coordinateur Sécurité Protection Santé), qui veille au respect sur le terrain des normes de sécurité et d'hygiène pour les salariés.


40 emplois d’ores et déjà créés, et différentes activités en cours d’implantation

VALGO a créé à ce jour 40 emplois sur le site, et a maintenu 15 emplois de sociétés extérieures travaillant sur la zone.

VALGO a entre autre, installé sur le site, à date :
 

  • la société HMC, société d'ingénierie en diagnostic, prélèvement et maîtrise d'œuvre en matériaux dangereux pour la santé, amiante par exemple (7 personnes),
  • le laboratoire de R&D VALGO, qui réalise une grande partie des analyses du site, ce qui permet de travailler avec le maximum de sécurité pour l'environnement (3 personnes),
  • la toute nouvelle agence « VALGO 76 » (20 personnes).


En cours d’installation sur le site de PiC, un laboratoire d'analyse d'amiante, avec une projection d'environ 15 embauches dans les 12 prochains mois.

En termes de formation et d’enseignement, un Mastère « chef de projet décommissionnement » a été signé le 19 mars dernier avec l’INSA de Rouen. Ce Mastère prévoit de former une quinzaine d’ingénieurs par an, dès la rentrée 2015.

A noter que les projets partenaires, à savoir la plateforme multimodale de la société Eiffage Construction, et le centre de stockage de la société Bolloré Energie, suivent leurs plannings respectifs, indépendamment des projets gérés par VALGO.